Waw, accroche-toi, je t’explique aujourd’hui pourquoi discriminer en 2016 est un concept complétement dépassé face à la révolution 2.0, au phénomène d'Uberisation  et à l'économie de la connaissance qui pointent leur nez... Nan, ne prends pas peur! On ne va pas rentrer dans la "Matrix"... Il n'y a rien de barbare ni de sorcier là-dedans.

Il faut juste ouvrir les yeux et se rendre compte que nous vivons une révolution économique sans précèdent dont nous ne voyons encore ni la portée ni l'extraordinaire potentiel d'opportunités qu’elle offre au monde.

Je voulais commencer par te mentionner un exemple concret de ce que la nouvelle économie peut engendrer. Connais-tu Jack Ma?

_ Il a échoué 3 fois à l’université.

_ Il a postulé 30 fois pour avoir un boulot mais a toujours été rejeté.

_ Quand KFC est venu en Chine pour la première fois, sur 24 postulants il fut le seul à être rejeté. 

_ Quand il a voulu rentrer dans la police, sur 5 postulants, il fut le seul à ne pas être accepté.

_ Il a postulé 10 fois pour rentrer à Harvard et a toujours été rejeté.

Jack Ma est le créateur d'Alibaba et 22ème fortune mondiale en 2015 selon le Magazine Forbes, avec 29,8 milliards de dollars...

Si tu analyses les plus grandes réussites économiques des 15 dernières années, elles ont été dans l'écrasante majorité liées à l'expansion d'Internet, je pense notamment à Facebook (qui n’a que 12 ans), Twitter, LinkedIn, Apple (qui a une réserve de cash équivalente au PIB du Qatar)... Rappelons que Steeve Jobs fut viré d'Apple, sa propre compagnie, avant de la racheter plus tard... c'est juste fou!

1ère Raison pour laquelle les entreprises perdront à discriminer:

La discrimination pousse les gens à entreprendre et les entreprises qui refusent d'embaucher à cause d'une couleur de peau, d'une ethnie, d'une religion... y perdent à laisser filer des talents à force de se cloisonner dans des raisons sociétales dépassées qui n'ont plus rien à faire dans la nouvelle économie.

La révolution 2.0 est en route avec son lot d'Uberisation, mais qu'est-ce que c'est au juste?

J'ai lu dans "Le Figaro" que: « Près de trois Français sur quatre craignent que les nouveaux modèles de l'économie numérique n'entraînent des pertes de garanties pour les salariés, en termes de rémunération, d'assurance chômage ou d'assurance maladie. »

On sent une vraie déconnection des entreprises face à ce phénomène. Cette nouvelle donne mettra en avant les talents qui n'ont parfois pas d'autre choix qu'entreprendre, quelles que soient leurs religions, leurs ethnies ou leurs couleurs de peau, encore faut-il s’en rendre compte à défaut d’en pâtir dans un avenir proche

La concurrence frontale de l’Uberisation risque de mettre à mal des pans de l’économie et il faut que les personnes qui sont poussées malgré elles dans ce phénomène ne voient pas cela comme une sanction des entreprises qui leur ferment les portes mais plus comme une vraie opportunité d’émancipation économique qui s’offre à elles puisqu'elles en seront à l'avant-garde. LinkedIn concurrence frontalement le job de recruteur, Uber celui des taxis, AirBnB l'hôtellerie, les sites de voyages font baisser les rideaux aux agences.

Ainsi, tous les postes sont concernés, qu’est ce qui empêche aujourd’hui une diplômée en communication qui souhaite porter le voile de lancer son activité sur Internet à travers une plateforme qui fournit des services de qualité et reconnus ? Qu’est qui empêche un graphiste, un architecte, un comptable… de travailler sur Internet et concurrencer directement les cabinets qui ne les ont pas embauchés? Qu'est ce qui empêche une experte de la cuisine Marocaine de concurrencer les restaurants Marocains de sa ville en cuisinant de chez elle des plats à emporter? Qu'est ce qui empêche une personne de repasser des chemises de chez elle à travers une plateforme en ligne et concurrencer frontalement le pressing de son lieu de vie?...

Le site "Leboncoin" en est un exemple criant, qui va aujourd'hui dans une quincaillerie ou dans un bazar acheter ses produits?

Tu l’auras bien compris, si on ne t’offre pas ton boulot et bien tu peux le créer, tout simplement !

2ème Raison pour laquelle les entreprises perdront à discriminer:

Elles se retrouveront avec une armada de talents prêts à les concurrencer frontalement et récupérer leurs parts de marché sans concession. Donc autant embaucher les meilleurs, sans discriminer…

On n'en finit plus des études, des statistiques qui nous expliquent que oui, il existe bien une discrimination à l'embauche en France. Oui, si tu es noir, si tu es arabe, si tu es musulman, si tu portes le voile ou la barbe tu auras moins de chance de décrocher un job en entreprise. Oui, c'est un fait... et après?

Je vois en cela une formidable opportunité... pourquoi? Parce que cela pousse les personnes discriminées à être précurseurs dans leur domaine de prédilection. Je n'ai jamais vu autant d'entrepreneurs musulmans qu'aujourd'hui. Cela va complètement dans la direction de la nouvelle économie. Lorsque le travail parle de lui-même par la visibilité sur les réseaux sociaux des activités ou des services que tu proposes, qui voit ton appartenance ethnico-religieuse? Personne! De plus, tu peux faire le choix de l’anonymat si tu le souhaites. En gros, tu fais ce que tu veux !

Il y a une vraie dynamique qui se joue et on assiste à une flambée de concepts, notamment celui de « Muslimpreneur » initié par Saïd Amzil, expert du webmarketing ou de « Mampreneurs », concept soutenu par de nombreux groupes tels que « Akhawate Business ». L’un aide les musulmans à créer des business rentables sur Internet, l’autre aide entre autres les mamans musulmanes à allier vie de famille et entrepreneuriat.

Rappelons que le voile n’a été interdit en France que dans les institutions publiques, ce qui est purement symbolique quand on connait le potentiel illimité d'Internet et que même les administrations se mettent au numérique ! On n’aura bientôt plus besoin de se déplacer pour faire sa paperasse ! Si tu as choisi de porter le voile tu pourras remplir tes papiers de chez toi et… avec ton foulard, c’est un peu l’ironie du sort !

3ème Raison pour laquelle les entreprises perdront à discriminer:

Lorsqu’on discrimine des talents, ils ne restent pas là à croiser les bras… ils s’organisent pour trouver des solutions ! Et le temps de demander des mesures pour l’emploi est révolu !  Les talents chercheurs d’emploi ne les attendent plus ! Ils ont bien compris que la nouvelle économie est déconnectée des décisions politiques qui ne se décident même plus au niveau national. Donc organisations, conglomérats se développent et accentuent la pression sur les entreprises établies. L’hégémonie de l’establishment risque d’être chahutée, il faut s’y préparer !

La 4ème raison est un coup de cœur que j’ai eu pour la découverte d’un talent musulman Français de seulement 29 ans, Idriss Aberkane, professeur chargé de cours à Centrale-Supélec, ancien interne du département de psychologie expérimentale de l'université de Cambridge, chercheur à Polytechnique, chercheur affilié à l'université de Stanford, Professeur d'économie de la connaissance dans le MBA de la Mazars University et Ambassadeur du Campus des Systèmes Complexes Unitwin/Unesco.

A ce rythme, je suis persuadé qu’on lui attribuera le Prix Nobel d’Economie un jour. En tous cas c’est tout ce que je lui souhaite.

J’ai été époustouflé par son concept de l’Economie de la connaissance qui va dans le sens de cet article. Je vous en retranscris les grandes lignes :

"Imagine une économie où la ressource est infinie, où si je te donne quelque chose il m’appartient encore, où tout le monde est né avec du pouvoir d’achat, où le chômeur a plus de pouvoir d’achat que le salarié, ou 1+1=3, où on maximise le pouvoir d’achat des amoureux.

Et bien cette économie existe et elle s’appelle l’économie de la connaissance !

L’économie de la connaissance est révolutionnaire et pourtant c’est la plus ancienne de l’Humanité, la connaissance est infinie alors que le pétrole, le gaz naturel, le charbon, les matières premières en général sont finies. On sait qu'on ne peut pas croître indéfiniment avec des ressources finies. Il faut se rendre compte que la croissance dans les pays riches est devenue largement immatérielle. Quand vous achetez un iPhone, il vaut beaucoup plus cher que ses composants pris séparément et le différentiel de prix est de la connaissance. La croissance infinie est possible si on bifurque sur une économie de la connaissance qui est, elle aussi, infinie.

La Corée du Sud n’a pas de matières premières, elle n’a donc pas eu d'autre choix que d'innover pour être competitive. Elle exporte aujourd'hui plus que la Russie, et c'est essentiellement de la connaissance.

_ Le pouvoir d'achat de l'économie de la connaissance est le temps et l’attention.

_ L’économie de la connaissance est infinie, si je vous donne de la connaissance elle m’appartient encore.

_ Tout le monde nait avec du pouvoir d’achat.

_ Le chômeur a plus de pouvoir d’achat que le salarié.

_ Si j’additionne 1 kilo de sucre avec 1 autre kilo de sucre, cela me fait 2 kilos de sucres, par contre si j’additionne 1 kilo de connaissance avec un autre kilo de connaissance cela forme 3 kilos de connaissances.

Qu’est ce qui maximise le temps et l’attention que vous portez à quelque chose ou à quelqu’un? L’amour. Et bien dans l’économie de la connaissance plus vous portez de l’amour à ce que vous faites et plus vous avez du pouvoir d’achat ! »

Que c’est beau ! Merci Idriss !

4ème Raison pour laquelle les entreprises perdront à discriminer:

Parce qu’il n’y a rien de plus beau que de maximiser son pouvoir d’achat par l’amour qu’on porte à son prochain et l’amour qu’on porte à son travail au quotidien.

Je voulais terminer par une note d’espoir pour les musulmans et un message qui vous boostera plus qu’aucun autre, celui du Saint-Coran. Premier verset révélé au Prophète (SAW).

« Lis, Au nom de ton Seigneur qui t’a créé »

 Que peut-on ajouter à cela ?

Télécharge mon ebook gratuit et tu feras partie des premiers pré-inscrits à la formation « Décroche le job de tes rêves » que je lance dans les semaines à venir.

Tiens-toi prêt à ton changement de carrière. Partage un max cet article maintenant que tu connais le pouvoir de l’économie de la connaissance et laisse un max de commentaires !!! A vos claviers!!!